La révélation du cul nu »

le

Une paire de fesse digne d’une déesse

Comme M. Latrimont ne semblait plus s’intéresser à sa femme, la maisonnée décidé d’employer les grands moyens pour rappeler la beauté du cul de Madame que des comtes et des évêques étaient venus contemples avec admiration.

Voir aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *