La satyre du bois de Boulogne

non member

Devant le mur, elle montrait sa queue raidie

À la tombée de la nuit, au coin nord du parc, on parlait d’une fille équipée d’un pénis qui montrait ses parties intimes aux femmes. La nouvelle se répandit dans les salons et toutes ces dames cédaient à une coupable tentation et amenaient même leurs filles pour qu’elles se fassent une idée de la chose avant le mariage.

Voir aussi :