Très serrée de partout

La sueur sous le latex réveille les sens

Irina aimait se sentir compressée, coincée, gainée et choper son dur téton pour le travailler était un exercice plus difficile qu’on ne le croit dans cette tenue.

Voir aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *