À trois, il manque quelqu’un

non member

Clarina détestait la solitude. À un tel point que faire l’amour à deux la stressait. Il lui fallait plus de monde, et du monde motivé pour l’envoyer en l’air.

Voir aussi :