Une langue de classe entre deux lèvres purpurines

Mademoiselle de St Vincent ne goûtait qu'aux huîtres de grande qualité, il lui fallait toujours des délices raffinés et ses exigences de luxe se retrouvait jusque dans le choix des minous où elle glissait sa langue, entre deux lèvres certifiées de haute noblesse.

Voir aussi :

2 réponses sur “ Une langue de classe entre deux lèvres purpurines ”
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *