La banquette aux soupirs

Les spectatrices ne perturbaient pas la bouffeuse de chatte

Cette banquette avait une histoire insensée. On racontait que Marie-Antoinette s’y était fait dévorer la moule par une nonne dévergondée mais le certificat de l’experte n’avait pas convaincu grand monde. Par contre, personne ne doutait de son pouvoir aphrodisiaque malgré les démentis de la science.

Voir aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *