Ras le bonbon

Si on ne voit pas la culotte c’est que c’est trop long

Amandine s’asseyait toujours sur les canapés ou les fauteuils les plus bas possibles pour avoir une vue imprenable sur les dessous intimes des invitées et, quelque fois, certaines dames n’en portaient pas. Ce qui pouvait se révéler appétissant.

Voir aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *