Fatima ne concevait le péché que de manière spectaculaire »

le

Le premier qui éjacule mérite le Paradis

Comme on la considérait comme une femme pieuse, on venait lui demander son avis sur tous les problèmes, même les plus futiles. Elle avait trouvé un moyen simple de départager un conflit entre deux voisins. Ils exposaient leur point de vue pendant qu’elle les caressait. Le premier qui explosait dans sa main avait gain de cause.

Voir aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *