Le gode dominateur »

le

En voilà un qui ne débande pas

Karina travaillait son corps avec sérieux et application. Si elle pouvait faire des tractions et se donner du plaisir en même temps, elle ne voyait pas pourquoi elle se priverait.

Voir aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *