Je ne pensais pas que c’était si simple

Il suffisait de faire semblant de rien, de se laisser aller, et on trouvait un gentilhomme pour vous trousser, glisser la main dans la culotte et vous caresser avec dextérité. Pourquoi avait-il fallut attendre si longtemps pour découvrir ces plaisirs ?

Voir aussi :

2 réponses sur “ Je ne pensais pas que c’était si simple ”
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *