Mme de Rainquier et ses assistantes sexuelles

L'amour ne se compte pas en kilo de chairs

Pour Madame, faire l'amour était toujours un évènement incroyable qui nécessitait un tas de préparatifs. Elle convoquait d'autorité Mesdemoiselles Sigoine et Clairette qui portaient pour l'occasion des tenues provocantes et de longs gants noirs. L'homme devait être préparé psychologiquement à son acte tel un alpiniste s'attaquant à un sommet inexploré. En général, tout se terminait bien avec moultes orgasmes et éjaculations vigoureuses.

Voir aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *