Les voisines de tables sont des cochonnes

Histoire salée au salon de thé

Camélia prenait un thé au Jasmin tous les jeudi après-midi au salon de thé de la place de la Liberté. Elle se divertissait à écouter les histoires de tromperie dont se délectait habituellement les autres clientes qui en ajoutaient tellement qu’elles finissaient par l’exciter au point de se caresser discrètement.

Voir aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *