Les pervers du sauna

Suer n'est pas baiser

Clarina n'en croyait pas ses yeux. Les copines l'avaient bien prévenue en lui disant que ce sauna était peuplé d'affreux pervers mais elle ne pensait pas que c'était à ce point là. Tous ces types se contentaient de regarder leur bite sans lui prêter la moindre attention. Est-ce qu'au moins ils fantasmaient sur elle ?

Voir aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *