Henri passait régulièrement dans le jardin

Cela amusait grandement les filles qui découvraient à son passage qui un téton rosé, qui une cuisse blanche dans la lumière d'été. C'était un jeu qui pouvait durer des heures.

Voir aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *