Retrouvailles inespérées

Le goût de la langue n'est pas le même dans la rue

Hillary ne pensait jamais revoir sa chère Mary Ann. Leur baiser lui faisait revenir en mémoire le soir de la baignoire de champagne, la fois où elles s'étaient retrouvées dans les toilettes de l'aéroport, le goût du cuir sous la langue, la petite culotte blanche et dégoulinante et son ex-mari quittant enfin la maison.

Voir aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *