Ça se lèche, ça ?

non member

Mademoiselle aimait beaucoup se faire goûter

Son éducation très prude ne l’avait pas préparée à de telles sensations. Mademoiselle Caroline découvrait que chaque parcelle de sa peau nue était source de sensations enivrantes et franchement déplacées en public. En privé, elle avait jeté son dévolu sur sa cousine la plus dévouée qui s’était révélée une lécheuse infatigable.

Voir aussi :