Sucette méritée

Une queue au goût anis jusque dans ses petits plis

Pour Irina, le sucre avait une qualité certaine aphrodisiaque. Elle s'interdisait les bonbons en cours et les glaces au cinéma de peur de finir accroupie sur le siège à se faire sodomisée par le compagnon du moment. Cela pouvait être très fatigant à la fin de la journée.

Voir aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *